Navigation mit Access Keys

 

L’aide d’urgence atteint-elle la population affamée ?

Sécheresse catastrophique et situation d’insécurité en Éthiopie - Service de presse 11/2017

La situation ne se calme pas en Éthiopie. Lors des dernières manifestations contre le gouvernement, 55 personnes ont perdu la vie. Pour rendre la situation plus explosive encore, le gouvernement a proclamé l’état d’urgence. Ces événements font oublier la population qui pourtant souffre le plus de la situation d’insécurité ambiante. Elle est frappée de plein fouet par la grave sécheresse et menacée de famine.

Voilà une année que la protestation fait rage en Éthiopie, et le bilan n’est pas brillant : selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme, les troubles contre le pouvoir en place ont provoqué la mort de plus de six cents personnes, sans compter les vagues d’arrestation. Très récemment encore, 55 personnes ont trouvé la mort lors d’une manifestation religieuse au sud d’Addis-Abeba qui a viré à la manifestation contre le gouvernement. Les tentatives des forces de sécurité de contenir la manifestation ont provoqué la panique dans la foule. De nombreuses personnes ont été piétinées dans la rue ou se sont noyées dans leur tentative de se sauver en sautant dans le lac voisin.

La demande de l’ONU de garantir l’accès dans les régions touchées à une commission indépendante est restée sans réponse de la part du gouvernement. Début octobre, celui-ci a décrété l’état d’urgence. Il est valable pendant six mois.

La population en proie à la sécheresse est la première à souffrir de l’insécurité 

Même si depuis la promulgation de l’état d’urgence, la situation est un peu plus calme dans la capitale Addis-Abeba, la stabilité de ce pays qui a récemment enregistré des progrès économiques certains est clairement menacée. En effet, notamment dans la région d’Oromia, la protestation s’enflamme. Et ces troubles font oublier autre chose d’essentiel également : la souffrance des personnes qui sont frappées par la pire sécheresse de ces cinquante dernières années et qui sont directement menacées par la famine.

Selon les estimations de l’ONU, près de 9,7 millions de personnes en Éthiopie dépendent uniquement de l’aide alimentaire extérieure pour vivre. Plus de 2,8 millions d’enfants souffrent de sous-alimentation. Caritas Suisse apporte son aide de deux manières, d’une part dans le cadre de projets de développement et d’autre part dans celui de projets d’aide d’urgence. L’organisation assainit des puits et distribue des semences et des bœufs pour réensemencer les terres. Mais cet engagement est rendu de plus en plus difficile.

L’aide d’urgence continue d’arriver malgré les conditions contraires

Malgré les conditions contraires, Caritas Suisse continue de gérer des projets répondant aux besoins les plus criants de la population concernée. Selon Jens Steuernagel, directeur de Caritas Suisse en Éthiopie, les restrictions des canaux de communication et les blocages d‘Internet ne sont pas les seuls défis auxquels il faut faire face. « Nous avons dû interrompre momentanément nos opérations pour raison de sécurité, les véhicules des projets ayant été attaqués et endommagés », explique-t-il. En effet, la violence des manifestants n’est plus tournée seulement vers les institutions de l’État. Les acteurs étrangers, y compris les organisations d’entraide, en sont de plus en plus souvent la cible.

Pour réduire au minimum les risques, les collaborateurs sont en contact permanent avec les autorités locales et les notables au sein des communautés où les projets se déroulent. De plus, on observe avec attention la situation de la sécurité.

Caritas Suisse a d’ailleurs pu reprendre toutes ses activités et elle apporte une aide indispensable à la population dans la détresse, malgré ces circonstances difficiles. « Les personnes les plus démunies sont aussi celles qui souffrent le plus de la situation d’insécurité », explique Steuernagel qui commente ainsi la situation du pays : « Les projets de développement sont importants pour permettre d’améliorer la situation du pays à long terme en apportant un peu de paix dans une situation tendue. »

 

Partager cet article

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS