Navigation mit Access Keys

 

Des tombes fraîches

Depuis janvier 2016, plus de 150 000 réfugiés ont tenté d’atteindre l’Europe par la Méditerranée. Il y a eu plusieurs naufrages et de nombreuses noyades. Un nouveau cimetière a été érigé pour ces victimes de la mer sur l’île de Lesbos.

Cet hiver, 1000 personnes ont tenté chaque jour de passer de Turquie en Grèce par bateau. « Au début, les passeurs sont avenants. Après, ils nous extorquent tout ce qu’on a », nous raconte un père. « Ils disent que le bateau doit être plus rempli, que le voyage est sûr. Mais quand vient l’heure du départ, ils sont armés et forcent les gens à monter à bord. Il n’y a pas de retour. »

Par beau temps, le voyage dure deux à trois heures et coûte 2000 dollars. Par mauvais temps, ce sont les plus pauvres qui embarquent. Le voyage ne coûte alors que 200 dollars, et il dure au moins cinq heures. Des milliers d’entre eux sont déjà morts en Méditerranée. Depuis janvier, selon le HCR, 450 personnes se sont noyées ou ont disparu en mer. Un nouveau cimetière a été érigé à Lesbos pour accueillir les morts.

Texte : Bettina Riha-Fink, Caritas Autriche, / Photo : Ben White, CAFOD  

 

Partager cet article

Contenu de replacement