Navigation mit Access Keys

 

Alep n’a pas encore fini de souffrir

Caritas Suisse distribue chaque jour 6300 repas chauds - Service de presse 12/2016

Les événements se précipitent à Alep. En l’espace de quelques jours, l’offensive du gouvernement syrien a déplacé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Les collaboratrices et les collaborateurs du projet de soupes populaires de Caritas Suisse font ce qu’ils peuvent dans des conditions extrêmes.

 « Les combats sont terminés à Alep » : c’est ce qu’annonçait l’ambassadeur russe auprès de l’ONU Witali Tschurkin avant hier. Depuis la fin novembre, des troupes contrôlées par le régime ont progressé dans Alep et sont parvenues à reconquérir peu à peu la partie orientale de la ville tenue par les rebelles.

Pour la population, cette reconquête a signifié un nouveau pic de souffrances. Du 24 novembre au 3 décembre seulement, la violence, les tirs incessants et la situation humanitaire catastrophique ont fait de plus de 30'000 civils d’Alep-Est des déplacés internes. Et de nouveaux réfugiés sont arrivés quotidiennement à l’ouest de la ville.

Des dizaines de milliers de personnes sont toujours prises au piège des quartiers d’Alep-Est. L’exigence de l’ONU de pouvoir y accéder est des plus urgentes dans la perspective de la fourniture d’une aide humanitaire. Les combats ayant cessé, il faut désormais permettre aux familles de quitter la zone. Mais on ignore toujours si cela sera possible et à quel moment.

Les auxiliaires mis à rude épreuve

À Alep-Ouest, par l’intermédiaire de son organisation partenaire locale, Caritas Suisse distribue chaque jour 6300 repas chauds à la population locale et aux déplacés internes. Les derniers jours ont mis notre partenaire à rude épreuve en termes d’organisation et ils ont aussi été très éprouvants sur le plan psychique et pour les organismes. Entre les projectiles éclatant tout près et les continuelles et dramatiques annonces de morts et de blessés, nos partenaires apportent toute l’aide possible. Avant-hier lundi, ils ont dû interrompre leurs activités un jour durant car les risques étaient trop importants.

Le nombre des nouveaux réfugiés venant d’Alep-Est lance des défis supplémentaires à l’apport d’aide sur place. Il faut enregistrer les nouveaux arrivants et les prendre en charge. Au cours des derniers jours, notre partenaire a en outre distribué des rations d’urgence, sandwiches et fruits, afin de remédier aux besoins les plus urgents. 

La situation actuelle est confuse et tout peut arriver. Les besoins font l’objet d’un examen permanent et doivent être constamment réévalués. Pour les habitants d’Alep, la reconquête ne signifie pas encore la fin de leurs souffrances. 

 

Partager cet article

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS