L’aide au développement, n’est-ce pas une notion dépassée ?

Réponses à des questions pressantes - Service de presse 06/2019

Cela fait longtemps que l’aide au développement ne se contente plus de creuser et de financer des puits. L’aide au développement avance avec son temps. Elle a beaucoup changé ces dernières années.

Aujourd’hui, il s’agit de plus en plus de transmettre des idées couronnées de succès et des approches éprouvées. L’objectif est de renforcer les personnes sur place pour qu’elles puissent à terme s’aider elles-mêmes. Par exemple, on soutient des organisations locales à trouver de meilleures solutions pour avoir accès à l’eau potable.

On conçoit des projets et des mesures adaptées aux besoins locaux. Aujourd’hui, on parle de coopération au développement et de partenariat, plutôt que d’aide au développement.

Concrètement, à quoi ressemble la coopération au développement de la Suisse ?

L’engagement de la Suisse est très diversifié. La Confédération parle de coopération internationale. Elle englobe l’aide humanitaire, la coopération internationale et la promotion économique. Et elle vise également à promouvoir la paix dans les régions fragiles ainsi qu’à renforcer les droits de l’homme.

L’aide humanitaire vise à aider les personnes dont la survie est menacée par la guerre ou des catastrophes naturelles. Cette forme d’aide est inconditionnelle, neutre et immédiate.

Les actions d’aide humanitaire de la Confédération visent à ravitailler la population en nourriture, en eau, en médicaments, en tentes et couvertures, etc. La Confédération soutient également les ONG suisses et les organisations internationales telles que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

La coopération au développement est conçue pour le long terme. Elle vise à impacter positivement et durablement les conditions d’existence et à diminuer les inégalités dans le monde.

L’objectif est de permettre aux gens d’améliorer leur alimentation et leurs revenus, d’exercer leurs droits au travail, d’obtenir une meilleure éducation et une formation, et d’avoir accès aux médecins, aux hôpitaux et aux médicaments. Pour ce faire, outre ses programmes propres dans certains pays choisis, la Confédération travaille avec des organisations de l’ONU, la Banque mondiale ou des banques régionales de développement


Tiré de :  « Faut-il aider le monde entier ? Réponses aux questions pressantes sur la coopération au développement »
Cette publication de Caritas Suisse se trouve sur www.caritas.ch/cad, elle peut aussi être commandée gratuitement à infonot shown@caritasto make life hard for spam bots.ch.
 

 

Partager cet article

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS