Bondo doit vivre avec le risque

Une année après l’éboulement du Piz Cengalo - Service de presse 7/2018

Bondo revient à la normalité : le bassin de retenue a été dragué, les maisons détruites ont été démolies, la reconstruction de l’infrastructure planifiée est en partie déjà en cours. Cependant, on ne peut pas encore lever l’alerte : les violents orages estivaux sont encore et toujours susceptibles de provoquer glissements et éboulements. Actuellement, une commission est chargée de coordonner l’attribution des dons.

Anna Giacometti, présidente de la commune de Bregaglia, dont on connaît le nom dans tout le pays depuis la catastrophe de l’an passé, sera heureuse de voir les structures de protection définitivement installées : « Certes, les structures provisoires nous protègent. Mais quand il y a un orage dans le Val Bondasca, les gens d’ici ne sont pas tranquilles ». Le 23 août 2017, trois millions de mètres cubes de pierres et de boue ont dévalé le Piz Cengalo et déferlé dans le Val Bondasca. 150 habitants de la vallée ont dû évacuer leur maison et trouver un toit provisoire pendant des semaines. Trois entreprises ont subi de graves dégâts. Neuf bâtiments totalement ravagés viennent d’être démolis. On a entrepris la reconstruction d’une partie de l’infrastructure endommagée, et les systèmes d’approvisionnement en eau potable et en électricité sont rétablis depuis quelque temps déjà. « S’il n’y a pas de nouveaux glissements, tous les projets seront terminés en 2023 », explique Anna Giacometti. Et un nouveau bassin de retenue, plus grand, va offrir une meilleure protection à la population d’ici là.

Attribution coordonnée des dons

Les coûts des travaux de déblaiement et de réhabilitation, ainsi que des ouvrages de protection à reconstruire, dont la plupart sont financés par la Confédération, le canton et la commune, se calculent en millions de francs. Ces coûts extraordinaires représentent une très grosse charge pour la commune de Bregaglia. Mais dans ce cas précis, Anna Giacometti peut compter sur le soutien des œuvres d’entraide : « Nous sommes reconnaissants pour chaque don qui nous a été fait. Nous espérons pouvoir couvrir tous les coûts sans avoir à augmenter les impôts dans la vallée ». Pour coordonner les fonds collectés et les répartir selon des critères unifiés, le gouvernement des Grisons — comme il l’avait fait après les grandes inondations de 2005 — a institué une commission des dons au sein de laquelle Caritas Suisse représente les intérêts de la Fondation La Chaîne du Bonheur. Cette dernière a mandaté Caritas Suisse pour mettre en œuvre l’aide financée par les dons obtenus par son biais. En outre, Caritas a également offert un million de francs de ses propres fonds à la commune : la commission des dons peut les employer là où l’urgence est la plus manifeste.

Des personnes privées et des PME qui doivent faire face à des coûts dépassant ceux remboursés par les assurances peuvent déposer une demande de soutien auprès de la commission. À ce jour, celle-ci a enregistré 28 demandes. Anna Giacometti estime important de faire en sorte que les fonds résultant de dons soient distribués en fonction des besoins effectifs, et non pas selon le principe de l’arrosoir.

Bondo a dû apprendre à vivre avec le danger

Dans le val Bregaglia, on n’est pas encore complètement revenu à la normale. De nouvelles masses de roches menacent de s’effondrer du Piz Cengalo. Environ 1,5 million de mètres cubes de décombres tapissent les flancs du Val Bondasca et pourraient, s’il pleut fort, très vite se transformer en un nouveau glissement,. Pour que les habitants des villages de Bondo, Promontogno, Sottoponte et Spino, situés à proximité immédiate de la Bondasca, puissent dormir tranquilles, la montagne est surveillée au radar jour et nuit. Un système d’alarme se déclenche à la moindre formation de masse instable. Bondo a dû apprendre à vivre avec le danger. 

Photo : Silvano Allenbach/Caritas Suisse

 

Partager cet article

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS