Afrique de l’Est : entre crue subite et famine

La faim menace près de 13 millions de personnes - Service de presse 6/2018

Les chocs climatiques, la guerre civile et l'instabilité politique continuent de déterminer les besoins humanitaires de l'Afrique de l'Est. Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (BCAH) estime que plus de 13 millions de personnes sont menacées de famine dans la Corne de l'Afrique. La région compte également quelque 1,6 million des réfugiés et plus de 4 millions de personnes déplacées internes. Des programmes d'aide complets et durables sont nécessaires pour enrayer la menace d'une famine ravageant toute la région.

La situation en Afrique de l'Est ne va pas connaître d'embellie. Et comme si les conséquences de la sécheresse de ces trois dernières années ne suffisaient pas, le Somaliland a été frappé le 19 mai par un violent cyclone. Des centaines de milliers de personnes ont dû fuir les inondations à la recherche d'un abri sûr. La sécheresse provoque pour ces personnes une situation économique très tendue. Elles n'ont plus rien. Même la pluie qui est tombée un peu plus généreusement cette année n'y change rien. Une grande partie de la population vit de l'agriculture et de l'élevage, et la sécheresse persistante, en annihilant leurs récoltes, les empêche de subvenir à leurs propres besoins alimentaires.

La terrible combinaison de la violence, de l'insécurité politique et du choc climatique a jeté sur les routes de l'exil plus de 5,6 millions de personnes en Afrique de l'Est. Sans aide, ces personnes ne pourront pas survivre, sans même parler de recréer leurs moyens de subsistance. Il faut donc combiner un soutien durable sous forme d'aide d'urgence avec des perspectives de développement à long terme.


L'aide de Caritas Suisse à ce jour

Caritas Suisse est présente depuis des années en Éthiopie, au Kenya, au Somaliland et au Soudan du Sud, et souvent en étroite collaboration avec des partenaires sur place. Les populations particulièrement pauvres des régions rurales forment le groupe cible de la plupart des projets de Caritas Suisse.

En Éthiopie, Caritas concentre son aide d'urgence sur la sécurité alimentaire et l'approvisionnement en eau. Ce dernier point comprend l'accès à l'eau potable et l'eau pour la production de nourriture. Dans le domaine de la sécurité alimentaire, Caritas investit dans l'amélioration et la diversification de l'alimentation, l'amélioration de la connexion des paysans avec les marchés et une agriculture plus durable et respectueuse des ressources.

L'engagement de Caritas au Kenya est également fortement lié au secteur de l'eau et de l'hygiène avec un accent particulier sur l'eau potable, l'irrigation et la réduction d'impact des catastrophes naturelles. On cherche et on met en œuvre des approches innovantes d'adaptation de l'agriculture aux nouvelles conditions climatiques, de méthodes d'irrigation et de réduction des risques dus au réchauffement climatique.

Au Somaliland, pour la seule année 2017, Caritas Suisse a aidé plus de 10 000 ménages en versant de l'argent par téléphone mobile. Ces ménages peuvent ainsi acheter des denrées alimentaires en fonction de leurs besoins personnels et améliorer par là leur sécurité alimentaire. Les femmes enceintes et les femmes qui allaitent bénéficient de formations et de cours sur l'hygiène et l'alimentation. Elles améliorent ainsi leurs connaissances sur les effets néfastes de la sous-alimentation et de la malnutrition et sur les risques liés aux maladies diarrhéiques aiguës.

Au Soudan du Sud, Caritas a mis l'accent sur l'aide directe de survie à la population touchée. Réparation des pompes à eau et constructions de réservoirs doivent garantir l'accès à l'eau pour la population. Pour améliorer la sécurité alimentaire, on distribue des semences ainsi que des denrées alimentaires aux familles particulièrement vulnérables. En outre, Caritas s'engage dans le conseil en matière d'alimentation pour les mères et la mise en place de jardins potagers, mesures préventives contre la malnutrition des enfants.


Engagement de Caritas à moyen terme

La situation en Afrique de l'Est ne va pas se détendre à court terme. Caritas Suisse va donc continuer de s'engager dans la région. Là où c'est nécessaire, Caritas apportera une aide d'urgence à court terme, prenant en compte les besoins les plus criants de la population. Au Somaliland, Caritas gère un projet à long terme, en coopération avec Health Poverty Action pour former du personnel médical en vue d'améliorer la situation sanitaire des femmes et des enfants sous-alimentés. Font partie de ce projet des ambulances d'urgence qui peuvent assurer le transport des enfants sous-alimentés vivant dans des régions isolées vers le prochain centre de stabilisation disponible.

Dans l'est du Somaliland, un second projet de Caritas en collaboration avec l'ONG Candlelight prévoit de verser de l'argent aux mères d'enfants souffrant de malnutrition. Les femmes suivent également des cours sur les questions d'alimentation et leurs enfants ont un accès facilité aux services sanitaires de base. Au Soudan du Sud, Caritas réalise un projet visant à réparer les puits qui ne sont plus fonctionnels, à construire des réservoirs pour l'eau potable et à distribuer des vivres à la population. De plus, Caritas distribue des semences et donne des cours aux femmes sur l'alimentation correcte des enfants.

 

 

Partager cet article

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS