Aide aux réfugiés de Syrie

Aide aux réfugiés de Syrie

Plus de onze millions de Syriens sont en fuite, dont la moitié sont des enfants. Caritas Suisse assure depuis 2012 une aide d’urgence et un soutien à long terme pour un montant de 18 millions de francs en Jordanie, en Syrie, au Liban et au nord de l'Irak.

Faire un don ici

Oui, je voudrais soutenir ce projet et faire un don

World map + -

Nouvelle statistique : le nombre de pauvres est stable

16.07.2014 - Selon les derniers résultats de l’Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre de personnes touchées par la pauvreté reste stable depuis quatre ans. En Suisse, la pauvreté touche quelque 590 000 personnes.

Les familles monoparentales sont particulièrement menacées par la pauvreté. Photo : Conradin Frei

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié hier de nouveaux chiffres sur la pauvreté en Suisse. En 2012, quelque 590 000 personnes étaient touchées par la pauvreté, soit 10 000 de plus que l’année précédente.

La statistique montre également que les chiffres sont stables depuis 2009. Malgré la croissance économique et la bonne conjoncture, la pauvreté ne baisse pas et reste à un niveau élevé. Elle touche surtout les familles monoparentales (16.5 %) et les personnes disposant d’une faible formation professionnelle (13.9 %).

Pour Bettina Fredrich, responsable du Secteur politique sociale de Caritas Suisse, la pauvreté présente de plus en plus une composante structurelle : « Les personnes qui élèvent seules leurs enfants ont souvent de la peine à concilier travail et famille. Et le nombre d’emplois qui exigent une faible qualification diminue depuis des années. Celui qui perd son travail a de grandes difficultés à reprendre pied sur le marché du travail. »

Cependant, le nombre élevé de travailleurs pauvres montre que l’exercice d’une activité lucrative ne suffit pas à elle seule à protéger de la pauvreté : en Suisse, 130 000 personnes ayant un travail sont pauvres en raison d’un bas salaire ou d’un taux d’activité trop faible.

Le « Nouveau manuel sur la pauvreté en Suisse », que Caritas a publié début juillet, confirme les chiffres actuels de l’OFS. Il montre que la pauvreté n’est pas, en Suisse, un phénomène marginal.

En Suisse, sont considérées comme pauvres les personnes seules disposant de 2200 francs nets par mois et les familles avec deux enfants disposant de 4050 francs nets par mois. Ce montant doit couvrir les dépenses courantes (alimentation, habillement, soins corporels, déplacements, loisirs, etc.), les frais de logement et les assurances (à l’exception de l’assurance-maladie obligatoire).